Archives de
Mois : juin 2016

Compte-rendu de l’atelier formation de formateurs

Compte-rendu de l’atelier formation de formateurs

Compte-rendu de l’atelier sur la formation des formateurs aux chiffrofêtes qui s’est tenu au Garage le 16 juin 2016.

Nous avons divisé la discussion en deux parties :

  • un retour sur ce qui marche et ce qui ne marche pas
  • une discussion sur les solutions possibles envisageables

Les questions

Ce qui ne fonctionne pas

  • discours (anxiogène – pas coordonné – approximations)
  • organisation générale (ou le manque d’organisation générale) : on ne se retrouve pas avant pour préparer, on ne sait pas qui est là ou pas. Le côté doocratie est problématique car il ne permet pas à un fonctionnement à long terme
  • écraser avec sa connaissance et ne plus être à l’écoute des gens
  • découragement et surtout le communiquer
  • cours et pas exercice pratique entre potes
  • se concentrer sur les équipements à protéger plus que sur les personnes à protéger (manque de pensée globale sur le comportement et usages)

Ce qui fonctionne

  • travailler sur le comportement des gens face à la technologie, leurs usages, quels outils ils utilisent
  • partir des attentes des gens
  • plusieurs types d’ateliers pour plus de diversité

Autre questions

  • le terme cryptoparty est-il le bon ?
  • un cryptobar est intéressant pour l’aspect réponses rapides

Les pistes de solutions

  • beaucoup de demandes arrivent à La Quadrature. Comment peut-on y répondre ?
  • fabriquer une charte des prémisses de ce que c’est qu’une cryptoparty / guidelines
  • faire un catalogue de formations (avec des modules dédiés à certains types de public, e.g. journalistes, avocats, grand public, etc.)
  • lieu de coordination entre formateurs facile de rentrer / sortir
  • espace pour faire des retours d’expérience après chaque événement
  • bibliothèque de ressources communes
  • fabriquer des documents et des méthodes au maximum transmissible
  • former les formateurs

Il existe déjà des gens proches de La Quadrature qui sont formateurs professionnels et qui pourraient se mettre à animer des ateliers, mais seulement à condition que ça participe de leur activité professionnelle. Est-ce qu’on constitue aussi un réseau de formateurs capable de répondre à des demandes selon des critères politiques, ouvert au public ou pas, de demandes, etc. ?

La Quadrature a envie de pouvoir renvoyer les gens vers des ateliers dont on sait qu’ils ressembleraient à ce que les gens de La Quadrature auraient envie de faire.

Au final, nous sommes arrivés à des pistes de solutions qui méritent d’être explorées de manière plus approfondie. Vous avez des idées ? Des questions n’hésitez pas à commenter cet article.

Merci aux personnes qui ont participé à cette formation !

Datalove <3